Sephora, Val d’Europe, les soldes, et moi #2

De retour pour cette deuxième édition des soldes, cette fois ci d’été 2012.

Je ne change pas mes habitudes, depuis que je fais mes études en région parisienne, Val d’Europe et notamment son Sephora ainsi que la fameuse Vallée Village font partie de mes incontournables des soldes. Cette année, j’ai fait ma pure soldasse (nouveau mot oui) et je me suis pointée à 8h30, ouverture de la gallerie commerciale de Val d’Europe. Et voici mon butin…

SAN MARINA

Ouverts comme promis à 8h30, j’ai craqué pour deux paires. 1 paire de sandales absolument magnifiques, il m’en fallait pour cet été (notamment pour mes vacances dans le Sud) et je voulais du coloré et passe partout. Et 1 paire de ballerines, parce qu’on a toujours besoin d’une paire de ballerine (même si on en a 3200 dans le placard, ON SAIT JAMAIS un malheur est si vite arrivé). Certes je n’ai pas choisis les moins soldées. Mais à mes yeux, les plus jolies de ce dont j’avais besoin 🙂

Ballerines : 39,90 31,90 
Sandales : 79,80 63,92

Sur le total, on rajoute une réduction de 10% valable dès l’ouverture jusque 10h30, ce qui nous fait un total de 86 euros au lieu de 95 euros.

 

MANFIELD (vallée village)

Fan de cette marque depuis des années, l’ordre de prix de leurs chaussures se situe entre 115 et 250 euros, plein tarif. Très très bonnes chaussures, fabriquées en Italie, elles sont pour moi la garantie de ne pas avoir mal au pied et de tenir des années sans s’abîmer. Je n’ai jamais acheté chez eux en plein tarif, les soldes ont été une vraie affaire cette année !

Tombée en pamoison devant cette paire d’escarpin en cuir vernis couleur vert kaki/beige, je n’ai pas su résister…

Escarpins : 220 85

 

SEPHORA

Si vous vous souvenez (ou pas), mes précédentes soldes chez Sephora Val d’Europe étaient quelque peu épiques. Pas d’exception cette année, les Japonais n’étaient pas tellement au rendez vous, mais les folles furieuses clientes de Sephora, oui. Il y avait relativament peu de clientes (compter une vingtaine devant le rideau) en attente de l’ouverture, mais dès le rideau levé, elles se sont mises à courir comme des dératées dans le magasin. Impressionnant. Bref, je suis rentrée tranquillement et j’ai pris ce qui m’interessait. Cette saison, déception, peu de choix quant aux produits soldés…

1 vernis OPI collection DS Designer Reflection 20,50 6,15
2 fards Urban Decay Ectasy et Blaze 16,0 4,8 l'un

MARIONNAUD

Cette enseigne n’est pas à Val d’Europe. Mais à côté de mon supermarché. Dans lequel je ne me serais jamais dirigée si ce n’était pour acheter le petit déjeuner du chéri. Sans donc l’appétit indescriptible du chéri en question, je n’aurais donc jamais pu mettre les pieds dans ce Marionnaud, par curiosité (il est touuuut petit petit), et je n’aurais jamais pu tomber sur cette merveille. A l’époque de sa sortie, je me souviens du buzz que ce produit avait engendré. En rupture de stock à peine sorti. Truc de fou. Et là, je tombe dessus. Et soldé! Ni une ni deux, je l’ai embarquée (et j’ai récolté une réduction de -20% à valoir sur mon prochain achat. Déjà rentabilisé à ce jour…chez Guerlain. Mais ceci dans un prochain article!)

Guerlain MétéoritesPoudre de Lumière compacte Cruel Gardenia 50,90 35,9
Publicités

Urban Decay 15ème anniversaire

Ceci n’est pas une nouveauté, j’en conviens. Cela fait quelques mois que le coffret, tant convoité, de crayons glide on 24/7 a été lancé.
En édition limitée of course, il s’est assez rapidement trouvé en rupture dans les points de vente.
Certes, au vu de son prix (85 euros chez Sephora – aïe ça fait mal) il est parti moins vite que sa consoeur la palette Naked.

A l’époque de sa sortie, je ne pouvais pas me permettre un tel trou dans mon compte. On dit merci à la vie étudiante.
Surtout que, bêtement, j’ai fait la conversion $ >> euro lors de sa sortie US et en avait conclu qu’il allait être dans les 60 euros. Faut croire qu’il y a un raté dans leur conversion hein.

Bref, je m’étais dit : patience.
Le jour de ma paye de job d’été arriva et je constatais avec horreur sur le site de sephora, qu’il n’étais plus trouvable dans Paris. Damned.

Je m’étais résignée jusqu’au jour où, lors de ma pause, je me ballade innocemment dans la galerie attenant au magasin qui m’emploie et rentre (toujours innocemment) dans un sephora. Et là, que vois je? THE coffret.

NON!

si.

Ni une ni deux, je m’en emparre, et bien heureuse avec ma CB en poche, je me dirige vers la caisse.
Grâce à mes 10% récoltés récemment, je l’ai payé la modique somme de 76euros. Ca pique quand même un peu.

Le pire dans l’histoire c’est que ce sephora ne vend pas la marque UD en temps normal. Après questionnement à la caisse, apparemment « sur un coup de tête ils nous l’ont envoyé il y a quelques jours on sait pas pourquoi ».

Ah. Bon.
Youpiiii !

Le produit : constitué de 15 crayons, la marque nous dit derrière le coffret, que 6 ont été sortis spécialement pour cette édition et que le restant fait partie de la collection permanente. On nous rajoute en cadeau, le petit taille crayon de la marque, pratique aussi bien pour les petits crayons que pour les gros jumbo par exemple.

Nous avons donc : Uzi, Zero, Rockstar, Asphyxia, Ransom, Binge, Electric, Perversion, Mildew, Stash, Baked, Midnight Cowboy, Bourbon, Corrupt et Stray Dog.

Une légère remarque concerne la taille d’un des crayons : Perversion, légèrement plus petit que les autres…

 Electric, Binge, Ransom, Asphyxia, Rockstar, Zero, Uzi
 Stash, Mildew, Perversion, Electric, Binge, Ransom, Asphyxia
Stray Dog, Corrupt, Bourbon, Midnight CowBoy, Baked

ps : toutes les photos ici présentes ont été prises par mon gentil appareil photo et mes mimines. Je remercie ma lampe hallogène ainsi que ma couette et mon lit pour leur participation décorative.
Je précise qu’aucun crayon n’a été endommagé et maltraité durant la séance.